Union de la Gauche – Benoit Hamon a RV avec l’Histoire.

Après la main tendue de Jean-Luc Mélenchon, dans un esprit d’ouverture mais posant des conditions claires et sans équivoques, Benoit Hamon à rendez-vous avec l’Histoire.

Sera-t-il le courageux fossoyeur du PS et saura-t-il se ranger derrière Jean-Luc Mélenchon, digne représentant d’un mouvement qui compte + de 260.000 soutiens et confirme chaque jour sur le terrain sa détermination à faire gagner la gauche pour redonner le pouvoir au peuple.

Saura-t-il saborder un parti qui n’en fini plus d’agoniser, écartelé entre deux tendances irréconciliables ?

Saura-t-il écouter la voix des militants et des sympahisants, plutot que celles des cacique et des cadres accrochés à leur gagne pain électif ?

Saura-t-il libérer les énergies encore prisonnières du monstre a bout de souffle qu’est le PS ?

Saura-t-il privilégier le peuple de gauche, plutôt que la caste des nantis du système ?

Un ralliement de Hamon et Jadot à la candidature de la France Insoumise, au service d’un « Avenir en Commun », c’est l’assurance d’une formidable dynamique de gauche. Pour la présidentielle et pour les législatives.

Un raz de marée populaire, pour une société plus juste, plus humaine, plus responsable, plus respectueuse du vivant.

Un formidable élan d’espoir pour aujourd’hui et pour demain.

Un uppercut du gauche plein de punch à la droite et à l’extrème droite.

Un pas décisif vers la victoire.

A vous de jouer Monsieur Hamon.

Une chance pareil, ça n’arrive pas deux fois dans une vie.

Saisissez-là !

#jlm2017

 

Publicités

Pour QUOI allez-vous voter ?

Logique et Cohérence du vote Mélenchon 1/4

Introduction à une série de 4 articles présentant la logique et la cohérence du vote Mélenchon pour l’élection présidentielle de 2017.

 


Trop souvent, le débat « politique » se limite à une opposition de personnalités entre de prétendus « sauveurs » ou à des jeux de partis voir, à l’ère des reality shows et de l’info-tainment généralisé, à de sinistres concours de popularité.

Surexposition médiatique, phrases chocs, slogans racoleurs, provocations, coups de com’… tout est bon pour marquer des points.

Peu importe les projets et les programmes puisque les questions qui sont posées sont plutôt : Pour QUI allez-vous voter ? Quel PARTI allez-vous soutenir ? Ou quel est votre « FAVORI » pour cette élection ?

Dans ce jeu de dupes, la meilleure stratégie consiste bien souvent à brouiller les pistes, à éviter les débats d’idées et à rester dans le superficiel.

Les mieux armés pour surnager dans ce maelstrom, ce sont les vieux briscards de la politique à l’ancienne, rompus aux jeux d’influence et aux petits échanges de faveurs entre « amis » et bien introduits dans les médias…

Et ce ne sont pas les récents arrangements électoraux sous-tendant le ralliement du parti écolo au candidat du PS ou celui du centre de Bayou à la candidature de Macron qui me démentiront sur ce point. Bref, de ce côté là, rien de nouveau sous le soleil…

Mais vous ? Pour QUOI allez-vous voter ?

Indépendamment des candidats, des partis et quoiqu’en disent les médias officiels…

Quelles sont vos attentes pour cette élection ? Qu’en espérez-vous ? Quelles sont d’après vous les principaux enjeux de cette élection ? Quelles sont vos craintes ? Quels sont vos espoirs ?

Voilà de vraies questions. Voilà de quoi nourrir un vrai débat démocratique.

Personnellement, les 3 enjeux qui me semblent essentiels à ce moment de notre histoire et compte tenu de l’évolution récente de la société humaine sont les suivants :

> Réinventer la démocratie et redonner au peuple le pouvoir et les moyens de l’exercer.
> Redistribuer les richesses et remettre l’humain au cœur de tout projet politique et/ou économique.
> Relever le grand défi écologique posé par l’aspiration d’une population croissante a un mode de vie confortable.

Première évidence : aucun de ces enjeux n’appelle une solution individualiste.

Ce n’est pas en « libérant les énergies individuelles », ni en offrant à chacun l’opportunité de « réaliser ses rêves de richesse et de gloire» que l’Humanité relèvera ces 3 grands défis.

Réinventer la démocratie et reprendre le pouvoir, cela suppose de consacrer une partie de son temps à l’exercice de cette nouvelle responsabilité. Que ce soit au niveau du quartier, de la commune, de la région ou même au niveau national, se tenir informé, participer aux débats, être actif pour faire sa part et contribuer à la bonne gestion des affaires de la « Cité », tout cela demande du temps et de l’énergie. Et laissez cette responsabilité à d’autre est justement ce qui nous a conduit a la situation déplorable de déconnexion du peuple avec la politique que nous constatons aujourd’hui.

Redistribuer les richesses et remettre l’humain au cœur de la société, cela suppose d’abandonner le modèle de réussite fondée exclusivement sur la consommation et l’accumulation de biens matériels. Cela suppose aussi de faire passer nos désirs à travers le filtre de leur impact sur le bien-être collectif. Peut-on vivre heureux dans un monde qui va mal, demandait récemment le magazine « Philosophie ». Je pense que oui, mais a la condition de ne pas obtenir ce prétendu bonheur au prix d’une participation trop active au malheur du monde. Et dans cette perspective, encourager notre jeunesse a rêver de « devenir milliardaire » apparaît comme une stupidité. Et penser que l’on pourra préserver notre confort, aux dépends des pauvres du monde entier, est une absurdité.

Relever le grand défi écologique, cela demande d’une part de revoir notre façon de vivre, de consommer et de produire et, d’autre part, de mettre en œuvre d’ambitieux projets collectifs afin d’inventer et de construire les infrastructures et les systèmes qui permettront demain à toute l’Humanité de se nourrir sainement, de se loger convenablement, de vivre en paix, de se cultiver et de s’instruire, tout en garantissant a chacun l’accès libre aux ressources vitales que sont l’énergie, l’eau potable et toute la richesse produite naturellement par un environnement à la biodiversité préservée. Il faudra pour cela beaucoup de colibris, agissant de façon conjointe et structurée, au sein d’Etats qui coopèrent entre eux.

Voilà pour QUOI je vais voter le 23 AVRIL 2017.

Dans les prochaines semaines, je développerai au fil de mes posts, les raisons qui m’amènent à penser que des réponses pertinentes et concrètes à ces grandes questions se trouvent dans le programme « L’Avenir en Commun » du mouvement citoyen « La France Insoumise ». Et je serai heureux de pouvoir en débattre avec vous.

Mais en attendant, j’aimerais savoir : Et vous ? Pour QUOI allez vous voter ?

Franck Girardot – Insoumis d’Abbeville

Affaire Fillon – L’immoralité exemplaire

Rattrapé par la patrouille, François Fillon découvre le fonctionnement de la Justice Pénale… pauvre petite chose… il tombe des nues…

« Instruction à charge » geint-il… victime de harcèlement judiciaire… tentative d’assassinat politique…

Mais sachez monsieur Fillon que c’est toujours comme ça que fonctionne la justice. En particulier dans les affaires financières

Vous avez confondu l’argent de l’Etat avec votre argent de poche… vous avez marché en dehors des clous… la justice enquête… et elle ne prend pas de gants… c’est comme ça que ça marche… avec, en prime, le lynchage mediatique qui fait des gros titres avec votre affaire avant même qu’elle ne soit instruite…

Votre situation n’a rien d’exceptionnel. Ca se passe toujours comme ça. Evidemment, on le voit mieux quand ça vous tombe dessus…

Je ne vous jette pas la pierre. Ca arrive à tout le monde de faire des erreurs. Mais quand on en fait, on les reconnait, on assume et on n’ajoute pas l’infamie à la faute initiale.

Mais vous n’avez pas à vous en faire, vous. Vous avez l’immunité parlementaire et, mieux que ça, vous semblez avoir perdu tout sens commun… la réalité de cette situation semble vous echapper… l’indécence et l’indignité de votre posture ne semblent pas vous faire douter…

Cet aveuglement vous permettra sans doute de rester « droit dans vos bottes », jusqu’à l’absurde et peut-être même… jusqu’à votre élection !!!

Car certains de vos électeurs vous ont déjà pardonné. Ils crient avec vous au complot. Ils vous suivront jusqu’en enfer, dussent-ils y emmener, par leur vote, 66 millions de français avec eux…

N’est-ce pourtant pas vous qui promettiez hier la tolérance zéro envers les delinquants… qui fustigiez la loi Taubira pour son laxisme… qui proniez l’exemplarité des elus… et qui vous étiez engagé à vous retirer en cas de mise en examen…

Mais ça c’était avant…

Aujourd’hui vous êtes bel et bien un modèle d’exemplarité. L’exemple type du leader politique qui, à force d’évoluer dans les hautes sphères de la République, à force de faire son lit dans les ors de la République, à force d’user et d’abuser, impunément et sans contrôle, des somptueux moyens mis à sa disposition par la haute administration, en arrive à se croire l’élu de Dieu et non du peuple… L’archétype du monarque républicain qui pense que sa stature de grand sauveur de la Nation lui donne le droit de considérer les richesses d’Etat comme les siennes propres. Las, nous sommes encore en République et la Justice est là pour vous rappeler à vos devoirs. Mais le mal est fait…

Désormais, grâce à vous et à celles et ceux de vos collègues aux pratiques similaires, Mme Lepen en tête, cette campagne ne sera plus une confrontation d’idées ou de programmes mais une grande mascarade qui achèvera de dégoûter une majorité de français de la vie démocratique.

Dans cette confusion et sur un énième tour de passe-passe, vous avez encore toutes vos chances…

A moins d’un sursaut… à moins que le peuple ne se réveille… mais je n’ose y croire…

Ou plutôt si.. je veux y croire… incorrigible optimiste… je veux y croire.

#jlm2017 #franceinsoumise

 

Sur le candidat Fillon, voir aussi : « Merci Monsieur Fillon »