franckgirardot.net

Penser, agir, créer, écrire… Faire "ma part".

148 Jours pour devenir un homme

Ce chapitre commence le 4 février à 22h30. A la sortie d’une salle d’audience du Palais de Justice de Paris.

Après 48h de garde à vue, faisant suite à ma mise en examen par la Juge chargée de mener l’instruction sur l’affaire « Vivalavi Bali », le Juge des Libertés et des Détentions vient de confirmer mon placement en détention provisoire à la maison d’arrêt de Fresnes.

Pas encore jugé, mais déjà emprisonné !

Avant d’être emmené par un gendarme, menottes aux poignets, vers le grand inconnu, un dernier mot à mon avocat : « Prévenez Caroline ».

Commence alors une retraite involontaire. Une mise à l’écart du monde et de la société, qui va occasionner une plongée forcée au plus profond de mon être. Une remise en question intégrale de tous les aspects de ma vie.

Aller encore plus loin dans le dépouillement. Arracher les dernières couches d’illusion qui recouvraient encore mon « moi authentique ». Accepter, encore une fois, de renoncer à ce que j’aurai voulu être, pour devenir, pleinement, ce que je suis.

Il faut 9 mois pour passer de l’état d’embryon à celui de bébé humain. La suite est beaucoup plus aléatoire… Dans mon cas, né le 1er novembre 1972, il m’aura fallu un peu plus de 43 ans, conclus par 148 jours d’incubation, pour devenir un homme.

Les chapitres précédents ont été consacrés à la description de mon cheminement au cours des 43 premières années. Dans celui-ci, je partage, sous plusieurs formes, le récit des 148 jours qui ont complété le processus.

De nouveaux articles viendront régulièrement enrichir mon récit.

Pour n’en manquer aucun, inscrivez vous à ma newsletter.

 

Liste des articles déjà parus – cliquez sur les liens pour les lire.

Poésie de Fresnes

984964 – Fresnes 2016

Un jour…

Correspondance de Fresnes

 

%d blogueurs aiment cette page :